AG, adhésion collective

Lundi 14 mars, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Lorient accueillait l’AG de France Image Pro. Près d’une vingtaine de membres y étaient présents ou représentés. Après le traditionnel tour de table de présentations, quitus est donné à l’unanimité aux rapports moraux du président et du trésorier. Le bureau est également reconduit à l’unanimité. La proposition de relever le montant de la cotisation à 50 € est acceptée à la majorité, en précisant toutefois que les futurs adhérents doivent au préalable accepter la charte FIP. Bulletin d’adhésion disponible au format pdf ou Word.
Cette AG était également l’occasion de dévoiler la vidéo de présentation du projet et de la solution France Image Pro, réalisée en interne, et destinée à exposer de manière synthétique la vision de FIP pour la sauvegarde de nos professions. Un document ayant recueilli l’adhésion de tous et qui a suscité de riches échanges.
Outre la poursuite des contacts déjà entrepris auprès des différentes institutions pour exposer notre projet, les futurs axes de travail portent sur une meilleure communication et  le développement de la solution FIP, résumée dans cette vidéo.
L’AG s’est prolongée de manière conviviale autour d’une table réunissant l’ensemble des participants. Saluons au passage l’adhésion de 4 nouveaux confrères, convaincus par la vision FIP.

Les Photographies de l’année

Nixolas Grillard-Demaire, lauréat catégorie animalière.

Nixolas Grillard-Demaire, lauréat catégorie animalière.

C’est dans le cadre magnifique de l’abbaye de l’Epau, au Mans, que s’est déroulée, du 11 au 13 mars, la 8ème éditions des Photographies de l’année. Une manifestation originale dont le mérite est de mettre en valeur le travail des photographes professionnels et la diversité de leurs talents. A commencer par un concours réservé aux professionnels de la francophonie, particulièrement éclectique. Vous pouvez retrouver l’ensemble des lauréats ici ainsi que les finalistes primés dans les différentes catégories .
Mais c’est aussi une excellente occasion de réunir la profession autour de tables rondes, rencontres, débats et échanges fructueux. FIP était également présent, profitant de l’événement pour y nouer de nouveaux contacts.

Photographies de l'année

Les participants à la remise des prix du vendredi soir (photo Yann Le Jamtel).

AG 2016

L’assemblée générale FIP se déroulera le lundi 14 mars à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Lorient, Rue Raymond Queudet, à 18 h. Merci de bien vouloir confirmer votre présence ou de déléguer votre pouvoir à la personne de votre choix si vous ne pouvez être présents. Sans oublier de signaler votre participation éventuelle au repas qui suivra, directement auprès de Stéphane. Convocation et pouvoir à télécharger ici.

Une bonne nouvelle

Logo SaifLes choses bougent dans le bon sens comme en témoigne cette info diffusé par la SAIF : « Après son adoption par la Commission Culture, le Sénat a adopté unanimement, le 10 février dernier, notre amendement « images référencées par les moteurs de recherche » .
La SAIF souligne également la mobilisation politique rare, tous parti confondus, pour soutenir les créateurs. Plus d’informations sur le site de la SAIF.

Nouvelles dispositions pour la caisse de retraite complémentaire des auteurs

Le décret d’application de la réforme de la retraite complémentaire obligatoire des artistes-auteurs vient d’être publié. Il entérine le passage d’un système par classes optionnelles à un taux de cotisation proportionnel aux revenus artistiques, accompagné d’une phase de transition.

la suite sur le site de l’IRCEC

AG FIP, présents !

Jeudi 19 février s’est déroulée à la CMA du Morbihan l’assemblée générale de FIP. Belle récompense que de voir près des deux tiers de nos membres présents ou représentés. De Brest à Rennes, en passant par Lorient ou Vannes, tout le monde a fait le déplacement et répondu présent. Suite à la partie officielle avec approbations du rapport moral du France Image Proprésident et des comptes du trésorier, reconduction du bureau et de la cotisation fixée à 20 €, une large place a été consacrée aux échanges.

L’occasion de préciser notre orientation, l’avancement de nos travaux, les solutions que FIP présente avec l’ERP, les contacts établis au cours de l’année et les axes de travail pour 2016. En souhaitant notamment que se développent les cellules locales représentées lors de cette AG.

Mais aussi et surtout un moment privilégié pour recueillir l’avis de chacun, confronter nos avis afin d’aller de l’avant, sans succomber à la déprime qui semble quelque peu paralyser notre profession, recroquevillée sur un quotidien difficile. Des échanges fructueux, roboratifs et amicaux qui se sont prolongés autour d’une bonne table aux parfums d’Italie. Un rayon de soleil dans la grisaille ambiante.

AG FIP 2015De gauche à droite : Baptiste Leglatin, président, Stéphane Cuisset, secrétaire, Charles Crié, trésorier. Photos D.Deflorin

Orange bien amère

orange amère1

Photo Anne Fromentin

Le 12 janvier, l’opérateur de télécoms Orange a mis en ligne sur son portail «Orange Pros»,  un article sous la plume de sa chargée de communication digitale dont le thème était «  comment trouver des visuels libres de droit  ». Avec à la clef de bons conseils pour trouver un visuel sans rien payer en utilisant les outils Google, Flickr et autres plateformes de partage d’images. Consternation des photographes, bien amers pour le coup et qui n’ont pas tardé à se manifester sur lesdites pages, depuis supprimées. L’UPP est également montée au créneau sur sa page Facebook.
Sitôt informé et consterné, FIP s’est empressé d’adresser un courrier à la direction d’Orange. Non seulement pour évidemment dénoncer cette communication réellement désastreuse, mais aussi et surtout pour mettre l’opérateur face à ses contradictions.
En effet, auditionné lors de la mission Culture Acte 2, Orange y déclarait notamment : être financeur et contribuable de taxes participant au développement de la culture… constater l’emprise des GAFA nous passer par dessus la tête… ne pas laisser passer les contenus numériques sans fiscalité et ne pas rester passif devant les valeurs de marchés de demain etc. De belles paroles que l’on peut retrouver ici.
Hélas, cet article mis en ligne allait non seulement à l’encontre du discours officiel, mais également de toutes les pratiques légales de notre pays et en totale opposition avec les solutions présentées par FIP à la mission Culture Acte 2 et énoncées dans son rapport final.
Orange, qui connaît pourtant parfaitement et aussi bien que nous les mutations auxquelles sont confrontés tous nos métiers, a-t-elle perdu le Nord ? Privé d’amers, comment cette société peut-elle ainsi encourager les internautes à des pratiques prônant le piratage ? Les auteurs sont-ils des citrons à presser  ?
Le courrier que FIP a adressé à l’opérateur visait à justement mettre l’entreprise face à ses incohérences. But partiellement atteint puisque les pages ont été supprimées. Mais nous attendons sa réponse.

Capture Orange

Capture d’écran de l’article publié sur le portail Orange pros.

 

 

FIP et PAJ, convergences

C’est pendant la trêve des confiseurs de fin d’année que le 29 décembre, Baptiste Leglatin, Stéphane Cuisset et Daniel Deflorin de FIP ont à nouveau rencontré Mario Fourmy, ancien président de PAJ, à Auray. Une réunion informelle et qui faisait suite à une précédente prise de contact dont le but était de confronter nos avancées respectives, nos analyses de la situation, les moyens d’y répondre et nos solutions. Lors de cet entretien amical autour d’une table, il apparaît clairement que les visions de nos deux associations convergent, avec un constat commun et assez alarmiste de la situation de notre profession. Et d’échanger sur les stratégies complémentaires que chacune propose. Un brin revendicative et agressive pour PAJ qui a réussi à mener à bien plusieurs procès ; plus fédératrice et constructive pour FIP. Une excellente occasion aussi de préciser à PAJ l’outil et l’ERP que nous construisons pour la défense et la promotion de notre métier.

Rencontre FIP et PAJ Photo D.Deflorin

Rencontre FIP et PAJ à Auray.                                                                     Photo D.Deflorin